Translate

mardi 30 janvier 2018

Mer de feu

Pour endurer l’horrible poids
Qui menace chacun de nos pas
Sur ce domaine où es chances prolifèrent,
Il suffit parfois de boire un peu de poésie
Et de plonger ses yeux dans l’épaisseur du matin.
Pas nécessaire de saisir la clé des champs
Ni de s’amincir en de vertes espérances.
La mer qui nous convie est une mer de feu.

Pierre Morency, Extrait de Amouraska

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable