Translate

jeudi 3 mai 2018

La mémoire

"Que la mémoire soit soeur de l'océan est une idée sublime. Mnémosyne, mère des Muses, n'engendre pas seulement la capacité de se souvenir du passé, elle ouvre au monde l'Invisible. Partie intégrante du cosmos, c'est une puissance sacrée qui me dépasse et me déborde alors même que j'en éprouve en moi la présence. Elle est liée aux morts, aux divinités infernales, au cycle des renaissances successives.

Cette vision du monde va bien au-delà des conceptions contemporaines; elle touche au sommeil, à la mort, à celui que j'étais, à celui que je serai, mais elle m'unit aussi aux autres êtres, à mon père, aux femmes, à Éva, à tous les hommes, aux bêtes, aux plantes, aux rochers. Aux hommes du passé, aussi, aux héros, aux plus hautes oeuves d'art et aux simples douleurs. Elle explique les songes, les bruits indistincts, les hasards des rencontres.

L'inspirationn est issue de la mémoire, de ce vaste système qui inclut la mer, le vent, les entités intermédiaires, les souvenirs qui remontent on ne sait où, les signes que m'envoient les morts, les livres. Mon enfance, c'est la vieillesse d'un autre, de tous ceux que j'ai croisés et qui m'ont imprimé quelque chose de leur souffle."

Simon Liberati, Extrait de Les Rameaux Noirs

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable